8e conférence – 20 février 2015

Screenshot-7a
La huitième conférence Fillosophie aura lieu

le vendredi 20 février 2015

à 15h00

à l’Université du Québec à Montréal
Local W-5215

Conférencière invitée: Mathilde Cambron-Goulet (UQAM)

« L’éducation philosophique dans Proclus ou sur le bonheur »

Résumé:
L’éducation, telle qu’on la concevait dans l’école néoplatonicienne d’Athènes, nous est connue entre autres grâce à un ouvrage de Marinus, un des élèves de Proclus (412-485). Dans cette biographie, Marinus raconte la formation de son maître à Alexandrie puis à Athènes auprès de différents professeurs, et décrit l’enseignement de Proclus lui-même à l’école néoplatonicienne d’Athènes au Ve siècle.
Dans l’ouvrage de Marinus, l’enseignement de la philosophie est indissociable de pratiques de sociabilité et d’être-ensemble. En effet, Marinus raconte la lecture en commun de textes, qui était le plus souvent assurée par un élève (VP 27.1-7; Mansfeld 1994:193-194 ; Saffrey, Segonds et Luna 2002:93 n.5) ; il nous indique que les élèves étaient appelés à vivre auprès de leurs professeurs et à recevoir des leçons chez celui-ci, dans sa maison (VP 8.5-10, Watts 2011:231) ; que l’exégèse est pratiquée en commun par le professeur et ses élèves au sein de la communauté philosophique (VP 13, 10-17, 26.46-52, 27.1-7, Baltussen 2007:261 et Marzillo 2012:194-195), et que le professeur s’assure de la progression des lectures de son élève (VP 13.1-7, E. Key Fowden 2008:25 et 80). Ce caractère convivial et sociable de l’enseignement philosophique se transpose dans le vocabulaire employé par Marinus, qui décrit tantôt l’éducation à l’aide de termes traditionnels (didaskein, enseigner ; manthanein, apprendre), tantôt à l’aide d’un vocabulaire qui repose sur la sociabilité (suneinai, être-ensemble ; ho kath’hêmas philosophos, littéralement « notre philosophe »).
J’examinerai ici comment Marinus utilise ces différents champs sémantiques pour décrire l’éducation de Proclus et son enseignement, ce qui nous permet de mieux comprendre les pratiques pédagogiques de l’école néoplatonicienne d’Athènes, et de voir la double nature de l’éducation philosophique, à la fois théorétique et pratique.

À propos de la conférencière:
Mathilde Cambron-Goulet est professeure au département d’éducation et pédagogie de l’UQAM. Elle a fait son doctorat en philosophie à l’Université de Montréal, où elle s’est spécialisée en critiques et pratiques de l’oralité et de l’écriture dans la tradition philosophique grecque de l’Antiquité.

Pluriel: 5 commentaires

  1. J’enseigne les fondements de l’éducation à l’UQAM et le sujet m’intéresse au plus haut point.
    Je vais assister à la conférence.
    Hilaire Woma, Ph.D.

    1. Bonjour Frédérik,
      Merci pour votre message. En effet, l’horaire n’avait pas été affiché sur la page. Cela est maintenant corrigé. La conférence aura lieu à 15h. et sera suivie par une période de discussion, puis par un petit cocktail convivial.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s