Skip to content

34e conférence – 25 mai 2018

Pour sa 34e conférence, Fillosophie a le plaisir d’accueillir Joëlle Zask,
le vendredi 25 mai à 13h00 au département de philosophie de l’UQAM (W-5215)

Titre : « Quand la place devient publique »

Résumé : Aujourd’hui, c’est vers les places publiques que nous nous tournons pour « réinventer la société », car nous y voyons le meilleur lieu d’opération pour l’innovation politique et l’expérience démocratique. Mais à quelles places publiques pense-t-on précisément ? Admettons qu’elles jouent un rôle, mais est-ce forcément celui d’assurer les libertés et de « recréer du lien social » ? Et inversement, se rassembler sur la place, est-ce par là même faire acte de « démocratie » ? En réalité, conçues par des rois, des empereurs, des chefs fascistes qui nous les ont léguées, bien des places se révèlent des dispositifs de contrôle brutal et de surveillance minutieuse. Jules César, Louis XIV, Napoléon III, Ismaïl Pacha, Hitler ou Mao Zedong ont voulu des places à leur image. Mais qu’en est-il des démocrates convaincus ? Se sont-ils eux aussi demandé quelles places conviendraient à leurs idéaux et à la promotion des modes de vie démocratiques qui leur tiennent à cœur ? La réponse est non. En adoptant le point de vue de l’usager-architecte que chacun de nous pourrait être, cet essai a pour but de contribuer à répondre à ces questions : quelles places en démocratie ? Comment les concevoir afin qu’elles soient appropriées non aux masses, aux foules ou aux troupes, mais aux véritables publics ?

Bio : Professeure de philosophie à l’université de Provence, spécialiste de philosophie politique, Joëlle Zask a traduit et introduit en France les oeuvres de John Dewey qui connaissent en ce moment aux Etats-Unis un retour impressionnant après une longue éclipse. En particulier, elle a traduit et commenté Le Public et ses problèmes , ouvrage essentiel pour la compréhension actuelle des problèmes politiques dans un univers incertain. Comme Dewey, elle s’intéresse aux conditions culturelles de nos représentations politiques.

Comme d’habitude, la conférence est gratuite et ouverte à tout le monde.
Des collations seront servies.

Nous espérons vous y voir en grand nombre!

33e conférence – 9 mai 2018

Dans le cadre de sa 33e conférence, Fillosophie, en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada en philosophie des sciences de la vie, le Réseau montréalais de philosophie des sciences, et le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), reçoit Helen Longino, PhD (Stanford University), le mercredi 9 mai à 18h00 au département de philosophie de l’UQAM (W-5215).

Titre : « What is Social about Social Epistemology? »

Résumé : Some approaches to social epistemology treat the social dimension of knowledge as a contingent feature of cognitive life. This talk will argue that such an approach misses a deeper social dimension of our cognitive lives. Critical contextual empiricism puts interaction at the center of human knowledge.

La conférence, gratuite et ouvert à tout le monde, se déroulera en anglais.
Des collations seront offertes.

32e conférence – 4 avril 2018

Rendez-vous le mercredi 4 avril 2018 à midi 30, au département de philosophie, W-5230 (« l’espace philo »).

Fillosophie et les séminaires Travaux en cours nous donnent l’occasion d’entendre Amandine Catala, professeure au département de philosophie de l’UQAM, pour une conférence intitulée « Injustice et agentivité épistémiques ».

L’entrée est libre. Prévoir d’apporter un lunch. Du café et des biscuits seront offerts.